Scorched earth

L’Ariège et surtout ses montagnes sont pour moi un vaste terrain de jeu ! J’aime me perdre dans ses forêts, suivant les détours des chemins. J’aime y laisser mon imagination s’épanouir.

 

Là-haut la route zigzague formant un grand lacet qui serpente sur le flanc des versants sauvages. A la sortie d’un virage, la montagne a revêtu un manteau noir… noir de cendre.

Il y a quelques semaines encore le sol brûlait.

Alors que je parcours ces terres qui me sont chères, je ne reconnais pas ce paysage. J’y allais pour une autre idée photographique bien différente.

Mais le sol était noir.

 

Scorched earth

Terre brûlée, terre de cendre. J’ai foulé ton sol, là-haut dans la montagne. Cette masse sombre te recouvre comme la gangrène. Le feu t’a consumé. Et la neige, bien trop absente cet hiver, peine à recouvrir tes stigmates. Il te faudra attendre le printemps pour que renaisse ta beauté… Si le feu des Hommes se tient loin de toi.

J’ai marché sur tes versants noirs, l’atmosphère étouffante et le souvenir de cette terrible fournaise pèsent encore dans l’air… et il y a ce silence. Je n’entends plus les arbres hurlant au vent, ni le bruissement doux des herbes, et les animaux sont partis vers de plus vertes montagnes.

Tout est si calme et silencieux maintenant… Vivement la Vie.

 

De l’autre côté (dans le monde réel) :
Assistants : Dad

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s