Wild Red Poppy

Il y a des photographies qui n’ont pas réellement besoin d’être préparées. Elles émergent de notre esprit comme des images déjà toutes faites. Un nouveau week-end en Ariège, un parterre de coquelicots au fond du « jardin », et l’envie de rêver…

 

Je crois que je ne me lasserais pas de dire que l’Ariège est un véritable terrain de jeu pour moi ! Ce département réuni tout ce que j’aime : la quiétude et le calme, la sensation d’être libre, les montagnes et les forêts, une Nature vivante… absolument tout est propice à la création et à l’imaginaire.

Pour la petite anecdote, qui n’a rien à voir avec la photographie, lorsque j’étais étudiante et pour la rédaction des mes mémoires, je partais là-bas me couper de tout, avec mon petit PC, mes gros livres et mes classeurs de recherches. J’étais bien plus efficace qu’en restant en banlieue toulousaine… Bref l’Ariège c’est un peu comme mon cocon !

Mais revenons à la photographie et rêvons.

Il est vrai que ce blog a une certaine thématique, choisi lors de sa création : être comme un carnet de voyage dans mon univers. Du coup, cela exclus quelques unes de mes photos [que vous pouvez voir en cliquant ici]. Et pour une fois, qu’un cliché de la nature est attachée à une photographie du blog, je tenais à vous la partager. Car ce parterre de coquelicots étaient inattendus, c’est bien la première année où on en a autant au fond du « jardin » !

Red Pppies
Red Pppies

 

Wild Red Poppy

C’est un rêve bucolique. Le Temps s’arrête pour un cliché, une photographie. Le Temps se pose, mon âme s’apaise. Allongée là, au milieu des coquelicots rouges, le printemps et le soleil sont mes amants pour une photographie.

C’est comme une vision champêtre. J’entends le frémissement des coquelicots et des blés sauvages balayés par le vent. Douce poésie. J’aimerais restée là, m’endormir jusqu’à ce que ce rêve bucolique devienne réalité…

Ce n’était que pour une photographie. Alors le Temps reprends sa course folle et la Ville m’attends loin de ce cocon, loin de cet instant.

 

Wild Red Poppy
Wild Red Poppy

« Le rêve est le gardien du sommeil. » – Sigmund Freud (Introduction à la psychanalyse).

 

De l’autre côté (dans le monde réel) :
Assistante : Alexandra B.

Publicités

5 commentaires sur « Wild Red Poppy »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s