Fragile as a rock

La beauté de l’Ariège se trouve dans ses grands espaces sauvages empreints de liberté comme dans des petits coins cachés par la nature. Ici se sont les rochers camouflés qui m’ont inspirée.

 

Pour ce spot, je dois remercier ma sœur qui m’accompagne sur la plupart de mes shootings.

Nous venions tout juste de reprendre notre promenade dans la montagne, après la réalisation de The awakening of the Autumn, quand nous sommes passées devant ces rochers. J’avoue ne pas y avoir prêté plus d’attention en les dépassant ; c’est ma sœur qui m’a interpelée et fait remarquer les rochers au pied de cette grosse pierre qui prend les 3/4 du cadre.

-« Tu ne peux pas t’y m’être là ? »

Grand dieu que si, je peux m’y faufiler ! En un éclair, la photo a jailli dans mon esprit ! C’est étonnant comme un simple détail peut changer la perception des choses.

 

Avant/Après
Avant/Après

Entre vous et moi…

(Nouvelle rubrique qui est apparue avec Beautiful Butterfly, et qui ne sera pas présente dans tous les articles. Elle me permet de pousser plus loin mes réflexions avec vous et d’aller au-delà de ma photographie).

Lors de mon dernier week-end en Ariège, j’ai réalisé une chose importante sur mon travail photographique. Cela m’a permis de comprendre pourquoi cette année mes réalisations ne me satisfaisaient plus. Je réalise que je me cherche encore « photographiquement parlant ». Je cherche mon style entre ce que je suis, ce que j’aime et ce qui est à la mode.

Ce que je suis est important. J’ai aiguisé mon œil lors de mes études d’Histoire de l’art. Je ne peux l’ignorer, ni passer outre. Je ne prétends pas avoir « L’Oeil », ni que cela fait de moi une « grande » artiste… Voyez mon niveau. Mais de mes études passionnées, je garde des influences. J’aime travailler avec les drapés, la lumière et les ombres, et aussi la place de la nature dans certaines de mes compositions.

Ce que j’aime est tout aussi important. J’aime la fantasy et ses autres mondes, j’aime la nature et les lieux hors du temps, j’aime jouer avec les saisons, j’aime traiter de la folie et des errances de l’esprit. J’aimerais approfondir le thème de la dualité qu’on a tous en nous.

Ce qui est à la mode, n’est finalement pas important. Plaire aux autres peut nous perdre. Je préfère me plaire. Ce qui est à la mode aujourd’hui c’est le Fine art, le surréalisme, la reprise des contes, le poétique, l’onirique… J’ai l’impression d’en être quand je vous le décris. Difficile de trouver sa place parmi tous ce lot de photographes pros ou amateurs, tous très bons. Difficile d’être innovant quand tout semble avoir été fait.

Je crois que si certaines de mes réalisations ne me plaisent plus c’est tout simplement parce qu’il n’y a pas assez de moi. Pas assez de sentiment.

 

Fragile as a rock

Je suis fragile comme un roc. La foudre et le feu peuvent me briser, les eaux peuvent me polir, le temps peut m’émietter… Mais avant il faudra rompre mon armure.

 

Fragile as a rock
Fragile as a rock

 

« Dans l’art comme dans la nature, ce que nous sommes tentés de prendre pour des nouveautés n’est qu’une continuation plus ou moins modifiée. » – Renoir

 

De l’autre côté (dans le monde réel) :
Assistante : Alexandra B.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s